AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Lieutenant colonel Darius

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Domenic Theodore Darius

avatar

Messages : 243
Date d'inscription : 30/09/2009
Age : 27

More About You
Signes particuliers :

MessageSujet: Lieutenant colonel Darius   Mar 13 Oct - 0:46

| IDENTITÉ
Nom : Darius
Prénom : Domenic Theodore
Surnom : Lieutenant colonel, Darius, Doum (seulement pour Dave)
Âge : 26 ans
Date de naissance : 21 Août
Sexe : M
Origines : C’est un citadin pure laine.
Race : Humain.
Rang : Chef du commando d’élite.

| PHYSIQUE
Description : Darius est un homme d’une carrure d’athlète. Son allure n’a rien à envier aux hommes qu’il côtoie. Bel homme blond aux cheveux coupés de manière simple, son visage apparaît comme celui d’un homme dure. Seul défaut à son masque de sérieux : les rides de malice aux coins de ses yeux. Ses yeux bleus, petits, sont souvent plissés, et ses sourcils froncés dans une expression soucieuse ou pensive. Pesant son poids uniquement en masse musculaire (150 livres), Darius fait partie des hommes les plus grands chez les humains, le haut de son crâne s’élevant à environ six pieds et deux pouces au dessus du sol. Son travail obligeant, il ne revêt pratiquement que l’uniforme de militaire, ne se changeant presque uniquement pour la nuit, et encore.
Signes particuliers : Darius affiche quelques tatouages, comme tout bon soldat qui se respecte. Le premier est situé sur son biceps gauche et représente un autre classique militaire : la représentation style pin-up d’une femme nue tenant un cabaret et une bouteille d’alcool de collection. Les chiffres 291-45 qu’il a de tatoués sur la nuque représentent le numéro de série de son revolver préféré avant que celui-ci ne soit retiré du marché parce que trop peu d’hommes étaient capables de le manier efficacement. Le troisième et dernier, seules des femmes l’ont vu. Il est situé sur son pénis et représente un homme et une femme en plein 69. Il n’est possible de le distinguer que lorsqu’il est en érection. Autrement, il n’apparaît que comme une tache sombre.
Sinon, il a peu de cicatrices, étant un homme de combat très averti. Il a une cicatrice par balle dans l’épaule droite, une au ventre et une à la cuisse droite. Sa jambe gauche, du pied au genou, a été remplacée par une structure métallique d’argent robotisée. Il a aussi une cicatrice faite par un couteau à l’emplacement du cœur.

| PSYCHOLOGIE
Description : Darius est un homme de principes, dont en voici une liste sommaire.
Si le gouvernement le demande, cela doit être fait, dans les plus brefs délais, et de la façon la plus parfaite possible.
Les femmes portent malheur. Darius n’est pas ce qu’on peut appeler un amoureux de la femme. Certes, il aime leur corps, et se montre extrêmement doux avec elles lorsqu’elles sont dans son lit, mais il ne supporte pas qu’une femme tente de lui en imposer, à moins qu’il s’agisse de sa mère.
Le pouvoir est incompréhensible, donc le pouvoir est source de mal. Principe qui lui est connu depuis tout petit.
La guerre est un art, et il se doit d’être l’artiste le plus économe. Darius considère sa petite compagnie (20 hommes) comme ses propres enfants. Il ne supporte pas d’en perdre un, et comme il est extrêmement doué pour tout ce qui est de stratégie de guerre, ce n’est pas arrivé depuis que ces hommes sont sous ses ordres.
Sinon, Darius est un homme droit et fier, qui se permettra souvent de défier les vieilles règles établies si cela peut lui permettre de sauver des vies dans ses rangs. Aussi, il est extrêmement calculateur, mais rarement pour son propre compte. Il travaille pour la justice du gouvernement en place et se doit, pour ainsi dire, d’être un dirigeant sérieux. C’est le masque qu’il affiche constamment, mais il n’a rien contre une petite beuverie avec ses soldats, de bonnes chansons paillardes autour du feu et de blagues salées sur tout et n’importe qui. D’ailleurs, le sourire, sur son visage, est large et extrêmement bien porté. Des dents blanches au milieu d’un visage bronzé et cet air malicieux se peignent souvent sur ses traits, le démontrant finalement comme un homme tout à fait ordinaire. Mais ce n’est pas tout le monde qui peut le voir ainsi. Autre fait anodin : Darius possède une langue bien affûtée qui donnerait l’envie à bien des femmes de la lui savonner vigoureusement tant il jure à chacune de ses phrases. Bien sûr, il se retient de parler comme un barbare quand sa mère risque de l’entendre.
Darius est le genre d’homme qui doit affirmer qu’il n’a peur de rien. Mais bien entendu, ce genre d’homme compte souvent les hommes les plus froussards de la planète. Mais Darius ne fait pas partie de la seconde catégorie. Toutefois il n’est pas exempt de toute crainte. Il sait que la peur stimule la performance, et que s’il ne tenait pas compte de sa peur et se lançait bêtement dans une mêlée, lui et ses hommes ne seraient plus là aujourd’hui. Il sait évaluer les dangers qu’il peut se permettre de courir. Il ne craint pas la douleur, bien qu’il ne l’acceptera pas sans sourciller. Il ne fait pas partie de ceux qui nient avoir mal, il préfèrera hurler un bon coup sous la douleur. Il craint pour les vies dont il est responsable, et par-dessus tout il craint le pouvoir, cette chose qu’il n’arrive pas à comprendre.
Signes particuliers : Insomnie chronique qu’il ne peut éviter que lorsqu’il boit, ou qu’il ait eu une femme dans son lit. Il souffre aussi d’une profonde dépendance à la nicotine, d’ailleurs marquée par sa célèbre phrase : « damn… no ammo left ! » qu’il dédie plutôt à un carton de cigarettes vide qu’à une boîte de cartouches vide. Il possède une jambe artificielle.

| HISTOIRE
Histoire : Domenic Theodore Darius est né en banlieue. Toute sa jeunesse, il l’a passée à risquer un regard entre les grilles pour apercevoir cette grande ville sauvage qui ne lui appartenait pas. Mais bien sûr, il n’était pas né dans la lignée de ceux qui pouvaient se permettre d’approcher les hautes sphères du pouvoir très aisément. Dans sa famille, il était l’aîné de six autres enfants, toutes des filles. Il vivait avec sa mère et elles, ainsi que son grand-père. Son père lui, se battait pour la Justice et était rarement présent.
Theodore premier du nom, le grand père de Domenic, avait été un très grand soldat, à ce qu’il disait. Il se plaisait à raconter 1001 anecdotes guerrières à son petit fils, en lui affirmant que lui aussi, un jour, servirait dans les troupes pour la protection de leur belle contrée. Assit sur ses genoux, Darius écoutait et avalait ses paroles comme s’il s’était agi de paroles saintes. Ce que disait son grand-père était pour lui mieux que tout, puisque cet homme disait avoir servi les plus grandes causes. Le petit Domenic se promettait sans cesse d’y parvenir à son tour.
Sa mère ne disait rien, se taisait, mais chaque fois que Theodore racontait ses histoires, elle fronçait un sourcil. Elle n’avait pas le cœur de dire à son fils que son grand-père n’était pas blessé à la jambe à cause de la guerre, mais plutôt qu’il s’était blessé lui-même pour ne pas y aller. Cela, Domenic ne l’apprit qu’à l’âge de dix ans, quand il revit son père pour la première fois depuis le berceau.
-Papa papa ! Est-ce que tu as serré la main de la première dame, comme grand-père ?
Le silence pesa un moment autour de la table, et Theodore eut le malheur de dire que son fils ne s’était probablement pas donné la peine d’essayer. Et le père Darius éclata de colère. Lui qui avait risqué sa vie pour sa patrie, lui qui avait combattu bravement pour son honneur, il se mit à hurler contre son propre père, lui déclarant sa lâcheté et son ignominie. Comment osait-il raconter n’importe quoi à son petit fils ? Comment osait-il lui peindre la guerre comme une œuvre alors qu’il ne l’avait jamais vécue !? Cette nuit-là, Darius pleura et se promit qu’il ferait de la guerre un art, et qu’il réussirait là où sa famille avait échoué : gagner l’honneur.
Et Domenic, qui avait presque abandonné le nom de son grand-père par dédain de ses mensonges, tint sa promesse faite à lui-même. Plusieurs années plus tard, menant une petite troupe de cinquante hommes, il avait été appelé à offrir un rapport au dirigeant de la ville. L’honneur était grand, et il honora sa tâche. Le rapport fut bref, la discussion le suivant fut agréable, et on fut étonné par l’intelligence stratégique de notre homme. On voulu lui offrir un rang élevé. Mais humble de sa nature, Darius refusa, n’accepta que le rang de lieutenant colonel. Toutefois, il recevait ses ordres directement du siège du pouvoir, et était souvent appelé pour dîner, pour discuter guerre et pouvoir.
Il réduisit ses effectifs à 20 hommes, décrétant que c’était bien assez pour lui. Il choisit les meilleurs, et ceux-ci constituaient l’armée personnelle du gouverneur. Des hommes loyaux, droits et fiers tout comme leur chef. Darius parcourut le pays, dépassa un peu les frontières pour aller trouver des créatures à mettre en laisse. Il en ramena beaucoup, assista à leur emprisonnement avec satisfaction, n’éprouvant qu’une toute petite once de pitié pour elles.

| AUTRES
Armes : Une vrai collection. Il en change tout le temps, car il a besoin, constamment, d’éprouver les nouvelles armes qui sortent sur le marché.
Pouvoirs : Aucun. Mais il fréquente, dans le secret, une femme peu recommandable. Celle-ci lui a fabriqué un grigri, un médaillon qu'il porte constamment sur lui et qui empêche la magie de l'affecter directement.

| DIRTY LITTLE SECRETS
Orgueil
Quelle est la pire chose que vous croyez pouvoir pardonner ? Qu’on essaie de contourner mes ordres. Je sais. Je n’ai pas le pardon facile.
Votre plus grande fierté: Mes hommes.
Votre plus grande erreur : M’être trouvé au mauvais endroit au mauvais moment.
Votre plus grande humiliation : Vous ne voulez pas savoir comment j’ai perdu ma jambe …
Ce qui pourrait vous arriver de plus honteux : Perde l’autre, de la même manière.
Gourmandise
Faites-vous attention à votre alimentation, en temps normal ? Plus ou moins.
Aimez-vous boire ? Ce n’Est pas la vie d’un soldat ?
Votre odeur préférée ? L’odeur du cuir, d’une voiture neuve, des champs de bataille, de la terre retournée par les roues d’un tank …
Votre péché gourmet : Le steak. Saignant.
Qu'aimeriez-vous manger qui serait inavouable ? Putain mais quelle question … j’en sais rien moi.
Jusqu'où iriez-vous pour combler votre faim ? Je mangerais de l’herbe, de la salade. N’importe quoi.
Avarice
Êtes-vous, au naturel, une personne généreuse ? Oui, mais faut pas pousser.
Qu'aviez-vous du mal à partager quand vous étiez enfant ? Mes pistolets. Oui … l’enfance s’étire jusqu’à aujourd’hui.
À quoi vous attachez-vous le plus facilement ? Mes hommes, et mes armes.
Que n'aimeriez-vous pas vous voir faire pour protéger un bien ? Devoir m’en prendre à l’un de mes hommes.
Colère
Qu'est-ce qui vous irrite le plus chez les autres ? Les gens qui n’agissent pas.
Qu'est-ce qui vous irrite le plus chez vous ? Mes limites.
Votre réaction habituelle face à la contrariété : Tirer un bon coup de feu dans le sol.
La réaction que vous ne voudriez pas avoir face à une contrariété : Ne pas réagir, ne pas savoir quoi dire ou quoi faire.
La chose sur laquelle vous passez le plus souvent vos nerfs : David, mon adjoint, et Kami, ma technicienne préférée.
Vous êtes du genre à hurler, à crier ou à tout casser ? Tout casser.
Luxure
Votre rapport avec votre sexualité : *sourit*
Qu'est-ce qui est le plus souvent à l'origine de votre désir ? Les femmes. Les belles femmes. Les femmes nues. Les femmes invitantes.
Croyez-vous que le l'érotisme est en lien avec l'amour ? Non.
Votre fantasme avec lequel vous vivez quotidiennement, que vous assumez : Faire l’amour avec plusieurs femmes.
Votre orientation sexuelle : Hétéro !
Votre fantasme inavouable : Kami. Cette gamine mal léchée et hypocondriaque … je dois avouer que quand elle connecte les nerfs de ma cuisse avec les fils de ma jambe artificielle, j’ai un petit frisson qui n’est pas lié qu’au contact mécanique, si vous voyez ce que je veux dire.
Le fantasme inconnu : Me faire prendre par une femme … Ouais … heureusement que je ne suis pas au courant.
Nommez quelques personnes qui font partie de vos fantasmes : Toutes les femmes que je rencontre et qui ne sont pas ma mère. Kami.
Envie
Quelle estime avez-vous de vous-même ? Je m’aime plutôt bien …
Que feriez-vous, dans l'extrême, à une personne plus belle que vous ? Je n’ai rien contre les belles femmes … et je considère que ça prend plus qu’une belle gueule pour m’arriver à la cheville.
Qu'enviez-vous à votre entourage ? La plupart des gens n’ont pas trop de responsabilités.
La personne que vous admirez le plus : Mon père, un homme simple qui connait sa place.
La personne que vous enviez le plus : Mon père. Ne me demandez pas pourquoi … il est l’homme le plus heureux que je connaisse.
Quelque chose que vous possédez mais que vous détestez : Tout ce que j’ai, je l’aime. Même ma jambe. Quoi que … un de mes tatouages, je m’en passerais bien …
Paresse
Supportez-vous la pression ? Oui, très bien.
Supporteriez-vous de vivre dans un endroit mal tenu ? Ça dépend de l’odeur.
Aimez-vous sortir ? Oui.
Êtes-vous quelqu'un de stressé ? Non.
Quel serait, pour vous, le comble de la paresse ? Oublier de me lever.

_________________


Dernière édition par Domenic Theodore Darius le Jeu 5 Aoû - 13:14, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.violet-hill.purforum.com
Damah
Démon de la Gourmandise - Gros Vilain Cochon
avatar

Messages : 402
Date d'inscription : 28/09/2009

More About You
Signes particuliers :

MessageSujet: Re: Lieutenant colonel Darius   Mar 13 Oct - 1:00

.... Very Happy

Kami ? Je n'aurais pas d'autre choix que de la jouer Razz

Tu es validé mon beau monsieur ...

À plus tard dans un rp....tu feras attention à tes fesses ... Very Happy

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Lieutenant colonel Darius
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Bienvenue a Bord
» Régiments de marche de volontaires étrangers
» Lettre ouverte au président René Preval du colonel Himler Rebu
» Damlon , lieutenant du Gondor
» Les petits Teigneux du Colonel Moustache

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bloodstained Ground :: Avant tout :: Présentations :: Humains-
Sauter vers: