AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Praying bleeding and screaming [libre]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Kristin "Vixen" Fox
Championne du Fight Club
avatar

Messages : 172
Date d'inscription : 27/09/2009
Age : 27

More About You
Signes particuliers :

MessageSujet: Praying bleeding and screaming [libre]   Ven 23 Oct - 23:55



Comme une enfant, je compte les “dodos” avant les évènements qui me tiennent à cœur. Là c’est mon prochain combat au Club qui me tient en haleine. En fait, il y a pas grand-chose d’autre que l’attente de ces combats qui me rende aussi fébrile. Dans trois « dodos » je vais me retrouver sur le ring. Ce soir, c’est ma dernière bouteille d’alcool. Dans mon contrat, c’est bien précisé que je dois être à jeun. Tout ce que j’ai le droit d’ingurgiter, c’est de l’eau ou des trucs de merde genre … du jus … Beeeh … Je grimace, lève la bouteille bien haut et en bois une gorgée, assoiffée. Ces trois jours de jeune vont être vachement long je le sens. Une plaie.

-À la tienne, que je dis à voix haute bien que je sois absolument seule dans ce parc.

Il est minuit moins quart : je compte profiter de mon droit de me saouler la gueule jusqu’à la toute dernière seconde. Après ça, je vais être irritable et déplaisante pour trois jours entiers. Bonne chance pour mon coloc. Bonne chance pour les gens qui vont me côtoyer d’ici là. Je tripote distraitement le collier qui enserre ma gorge. Dans trois « dodos » on va me l’enlever le temps que j’éclate la gueule d’une bébête encore inconnue. Je ne saurai de quoi il s’agit qu’à la toute dernière seconde, mais c’est pas si mal. La surprise m’aide … j’crois... à me concentrer, un truc du genre.

J’ai croisé un gosse tout à l’heure : sympa le gamin. Il s’était cassé un bras et m’a demandé de signer son plâtre, ce que j’ai fait avec plaisir. Il était peut-être juste midi, mais j’étais déjà chaude comme un baril de rhum en été. Donc j’étais de bonne humeur et facile à aborder – mon état n’a pas vraiment changé depuis mon réveil. Le gosse m’a dit que plus tard il voulait être comme moi : un champion. Bonne chance le p’tit, que j’aurais pu lui dire. Il lui manquait une bonne mâchoire, des griffes et une belle fourrure bien touffue. Mais je lui ai souris, j’ai signé son plâtre et je lui ai dit : «On verra quand tu s’ras plus vieux, p’tit gars. Peut-être que c’est toi qui vas me voler mon titre.» Il avait l’air tellement content … quand il est parti je me suis rincé la gueule à l’eau de vie pour signifier ma bonne humeur. Ben quoi ? C’est pas parce que je célèbre ma colère à l’alcool que je peux pas faire pareil pour exprimer de la joie de vivre, nah ? Oh et puis je m’en fous : je m’en balance de vos propos moralisateurs. En plus, comme tous vos saletés de traités humains le décrètent : les miens sont tous des êtres sans morale aucune. Ce qui fait que je peux roter et boire à n’importe quelle heure : c’est juste vu comme normal. Dieu que j’aime être une bête : on n’a pas à se casser la tête pour rentrer dans un moule quelconque de bonnes manières.

J’ai beau avoir à peine un peu de sang dilué dans mon alcool, je marche encore bien droit ! Je suis pas du genre à tituber ou quoi que ce soit dans ce genre quand j’ai bu. Non. Ça fait juste me délier un petit peu la langue. Je m’avance sur la petite simili plage de l’étang. Depuis qu’une partie de ma forêt a été rasée, je me prends d’affection pour n’importe quel petit espace « naturel » que je vois. Je pense à naturel entre guillemets parce que tout est artificiel ici, c’est plus qu’évident. Tout cas … Je lève encore une fois ma bouteille pour me rincer la gorge et je me laisse tomber en position accroupie, juste à la limite du bord de l’étang : le nez au-dessus de l’eau. Pouah … Même l’eau ça pue le béton.

_________________

One of us is a knife...
One of us is ripe, baby.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bloodstainedground.superforum.fr
Nagara B. Misao

avatar

Messages : 51
Date d'inscription : 04/10/2009

More About You
Signes particuliers :

MessageSujet: Re: Praying bleeding and screaming [libre]   Ven 12 Mar - 20:06

    Quel plaisirs de prendre l'air. De sentir le vent sur son visage, les odeurs de la nature. Vous me prenez pour une abrutie qui sort pour la première fois de sa vie ? C'est presque ça je sors rarement alors je profite. Je profite de mes jours de liberté, quand je peux sortir, courir, bondir. Pour profiter de tout ça je m'habillais toujours peu, une vieille paire de doc martins, un short en jean noir, un débardeur tout aussi noir et une lanière de cuir autour du cou. Ne serais-ce pas magnifique de vivre constamment libre ? Bien sûr je suis sans doute condamné à la captivité jusqu'à la fin de mes jours. J'aurais peut-être l'occasion de retirer cette foutu puce un jour... La fin des humains... un rêve, enfin la fin de leur règne. Avec hâte, je me suis réfugié dans la forêt, tâtant les arbres avec plaisirs, courant pour m'éloigner le plus possible de la maison d'où je venais, sachant parfaitement que j'y retournerais bientôt. Foutus humains.

    Nous sommes tous passer par là. Et aujourd'hui nous sommes à la merci des humains, tous quels que nous soyons. C'est une horreur, mais je n'arrive pas à regretter d'en avoir enfermer plus d'un dans le manoir du temps où nous étions maîtres de nous-même. Je m'interdis de parler du passé. Ça me rend exécrable. De toute façon je ne risque pas de croiser quelqu'un ici. Il fait nuit, frais, mais je m'en fiche, je m'arrête et me laisse tomber sur le sol, entre les arbres, comme si une balle m'avait transpercé la poitrine, que je me laissais mourir sans défense... Haha, moi crever ? Et puis quoi encore. Je joue seulement les humaines en mal d'amour ou nostalgique. Oui je ne serais jamais une bonne actrice. Mon bras se lève à moitié vers le ciel à moitié cacher par les feuilles des grands arbres qui m'entourent, comme pour attraper le ciel, cette liberté qui me manque trop. Misao, t'es pathétique, vraiment pitoyable, reprend toi et profite de ta nuit de liberté. Enfin liberté...c'est vite dit. Je frôle ma nuque, y sachant cette saleté de puce électronique directement relier à mon cerveau, grâce à laquelle je ne m'attaquerai pas à un humain pour le dévorer...Haha.

    Je fais craquer mes doigts, soupire fortement et ferme les yeux. Je me relève d'une de ces façons que l'on voix dans les films d'actions, vous savez, hop on appui sur les mains, on bombe le torse et hop on est sur les deux pieds. J'ai eu l'occasion d'apercevoir ça dans les films que regarde le grand-frère de ma maitresse. Celui-ci ce fait durement agresser par ma personne lorsqu'il l'embête. Mon instinct de protection est de plus en plus fort vis-à-vis de cette petite fille. Le père appelle ca " l'instinct maternel" au point que je feule sur sa mère lorsqu'elle la gronde. Pitoyable. Mais qu'est-ce que ça peut bien faire franchement ? Je ne connais personnes, personne ne me connait. Mes jours de libertés je suis dans la forêt, très rarement en ville. Je suis une espèce de vampire asociale, qui éprouve un sentiment de sur-protection envers une gamine humaine.

    Du bruit ? Une odeur...de chien. Un loup-garou ? Je continue mon chemin, curieuse. Je n'éprouve pas plus de haine que ca contre cette espèce, je n'en est pas souvent vue en chair et en os. Si j'avais été un chat, mes oreilles se dresseraient et mes yeux seraient tout rond. Non là je reste un tantinet sur mes gardes. Ils sont imprévisibles, je ne tiens pas à laisser ma jeune maîtresse sans quelqu'un pour la protéger, ni qu'un vampire prenne ma place au fond d'une cave pleine de barreau solaire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kristin "Vixen" Fox
Championne du Fight Club
avatar

Messages : 172
Date d'inscription : 27/09/2009
Age : 27

More About You
Signes particuliers :

MessageSujet: Re: Praying bleeding and screaming [libre]   Dim 16 Mai - 11:22

    J’ouvre grand la gueule et je baille ben, ben longtemps. Pas tant pour exprimer la fatigue que pour délier les muscles engourdis de me mâchoire. Ça craque à gauche, à droite, au fond. J’étire mes bras devant moi. Ils sont courts et un peu tordus, comme mes doigts. Franchement, des fois je me demande si je suis vraiment une louve pure. Tous ceux que je rencontre sont immenses. Moi je suis petite et j’ai que la peau sur les os. Il y a bien les muscles, mais sans graisse, ça donne pas grand-chose. Quoi que je commence à me remplumer. Depuis le mois dernier, j’ai pris un kilo. Je trouve ça bien. En refermant ma grande gueule, c’est mon nez qui s’active, qui capte quelque chose. Mais il est un peu engourdi par l’alcool, le pauvre petit. Il est sensible et délicat. Je le frotte, lève la tête un peu plus haut et regarde autour de moi pour essayer de voir d’où vient cette odeur. Et surtout ce que c’est. C’est pas humain, c’est sûr. Sauf que c’est dur de dire si c’est un vampire, un lycan ou un sorcier. Au Fight Club, les odeurs sont tellement mélangées qu’on en vient à croire qu’elles sont toutes pareilles. Ça vous engourdit le museau en quelques semaines à peine. C’était pire encore quand je vivais dans les cages du club. Là c’est la sueur de tout le monde qui se mélange ans un espace tellement réduit … Là je recommence à être plus alerte. Mon nez reprend du poil de la bête. Ahah ! Poil de la bête ! Je ris tout haut et je me rince à nouveau le gosier. Puis cette fois, c’est mon oreille qui capte quelque chose en direction du bois, sur ma droite. J’arque un sourcil, tourne ma tête dans cette direction et fixe l’orée de la forêt avec une attention toute particulière. Un mouvement.

    Une silhouette sort de l’ombre des arbres. C’est un vampire. Une femelle. Maintenant je la sens. Les vampires c’est des emmerdeurs. J’aime pas les vampires. Mais bon j’dis ça … J’aime pas Taah, j’aime pas le vin blanc, j’aime pas la viande cuite … et je consomme de tout ça quand même. Ben je consomme pas mon patron, c’est sûr. J’dis pas ça. Mais je le consommerais bien, si j’avais pas le choix et que j’avais l’occasion de le faire. Il est désagréable et amer, mais peut-être qu’au goût c’est complètement autre chose. Et puis après, tout le monde c’est des emmerdeurs. Je lève ma bouteille en direction de l’intruse. Ça, en langage d’ivrogne, ça veut dire « vient boire avec moi ». Ça peut aussi faire office de drapeau blanc. Ça veut aussi dire qu’elle a pas à s’avancer comme si elle marchait sur du verre ; je mange pas de ça, des vampires. Quoi que c’est pas vraiment vrai. Mais quand j’en bouffe, c’est sur le ring, après un combat.

    Je ramène mon regard sur l’eau de l’étang, j’attrape au passage mon reflet. Pas vraiment flatteur. La plupart de mes blessures liées à mon dernier combat ont eu le temps de disparaitre. Mais il y a encore quelques hématomes sous ma peau autour des yeux et près des lèvres. Et puis après … J’ai jamais l’habitude d’être très présentable. Là, je porte un sweat pants gris, des vieilles baskets et un débardeur style tank top blanc. Une deuxième forme se dessine dans l’eau de l’étang, debout à environ deux mètre sur ma droite. Je la détaille. Pas trop imposante. Sur le ring, j’en ferais qu’une seule petite bouchée. D’une main, je fouille dans mon sac et en tire une bouteille de bière. Je la lance vers le vampire. C’est supposé avoir des bons réflexes, ces bêtes-là.

_________________

One of us is a knife...
One of us is ripe, baby.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bloodstainedground.superforum.fr
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Praying bleeding and screaming [libre]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Praying bleeding and screaming [libre]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Obama en chute libre ...
» Un sous-vêtement dans l'arbre [Libre]
» JEAN JUSTE LIBRE HEUREUX ! JACQUES ROCHE EST MORT POU JE'L !
» Pas sur la neige...[Libre]
» ♦ Juste une envie d'oublier ... [ Libre ]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bloodstained Ground :: La ville :: Détente :: Le parc de l'étang-
Sauter vers: