AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 The Heart asks pleasure first [pv Jake]

Aller en bas 
AuteurMessage
Lady Xitaniel
Démone de la luxure - I'll teach you about lust
avatar

Messages : 270
Date d'inscription : 01/10/2009
Age : 27

MessageSujet: The Heart asks pleasure first [pv Jake]   Mer 28 Oct - 17:47



C’est toujours un plaisir de voir ces petites têtes qui se dressent, avides de connaissance. Ces gens mille fois trop sérieux qui pensent à leur avenir, à ce qu’ils ont à faire pour parvenir à vivre sans soucis, sans rien imposer à personne. Xitaniel aime cet endroit, plein de concentration et de pensées durement centrées sur une seule chose : le sujet à l’étude. Plaisir parmi les plaisirs pour la démone de circuler parmi les allées du campus et de semer dans la tête des gens des étourderies en tout genre. Cela peut paraître bien innocent, mais le simple fait de penser à un dîner romantique avec son copain ou sa copine peut suffire à troubler l’esprit d’une classe entière. Les élèves se mettent à s’agiter sur leur siège, à regarder l’horloge, à fixer leur montre. Le professeur desserre le nœud de sa cravate pour rester bien concentré sur ce qu’il dit mais il a la gorge sèche, regarde lui aussi l’horloge. Et finalement tout déboule. Le cours se termine plus tôt que prévu et tout le monde court chez lui. Xitaniel aime ces petits effets de masse qu’elle peut occasionner. Chambouler le quotidien d’une personne, déranger l’ordre établi. C’est plus satisfaisant que d’imposer une orgie dans une église. Quelle belle époque c’était que celle de la religion. Tous ces pauvres chrétiens affolés qui ne savaient plus où se mettre quand ils s’apercevaient que le sermon du prêtre les chatouillaient en bas de la ceinture, quand la chaleur ambiante leur faisait dénouer le col de leur chemise, quand finalement le brasier l’emportait et que les jeunes se jetaient sur les vieux et vice versa, les hommes sur les femmes, les enfants aux pieds du prêtre. La femme sourit en se remémorant ces souvenirs alors qu’elle entend le brouhaha des étudiants qu’elle vient de troubler qui se bousculent tous ensemble vers la sortie du campus, vers le stationnement, vers leur voiture. Elle sait que certains, célibataires, se dirigeront vers son club pour passer la soirée, déçus de ne pouvoir se satisfaire de l’amour d’un partenaire. Elle sait que d’autres, en couple, le feront aussi.

À côté d’elle marche Jake, sa dernière acquisition. Un lycan impétueux ayant fortement besoin d’être dressé. Elle lui a retiré son collier métallique lorsqu’elle l’a acheté à Taah, son frère. Elle n’aime pas ces objets. Elle préfère les entraves qu’elle tisse avec son esprit. Elle n’a pas tout à fait terminé de le lier à elle, mais il n’offre pas l’impression de vouloir partir. Parce qu’elle lui en a enlevé l’envie, évidemment, attachant ses sens à elle-même et à cet endroit qu’on appelle la Lanterne Rouge. Elle ne lui a pas dit ce qu’elle venait faire ici. Elle ne lui a pas dit qu’elle est venue recruter de la chair fraiche pour le club, de nouvelles offrandes pour le public. Un sacrifice pour la merveilleuse soirée d’Halloween qu’elle prépare. Elle se lèche les lèvres, s’arrête dans un parc qui borde l’université, tend le bras pour inciter Jake à s’arrêter aussi. L’animal est encore imprévisible et elle le sait. La vision de la chaire humaine peut encore l’exciter et ce, hors de tout contrôle. Elle lui fait signe de s’asseoir sur un banc, et elle s’assied à côté de lui. Elle lisse le rebord de son manteau noir et regarde longuement devant elle.

-Parle-moi encore de ce que tu faisais autrefois, dans ton ancienne vie.

Elle connait son ancien métier. C’est une des raisons qui l’ont poussée à l’acheter au Fight Club. Elle le connaissait avant qu’il ne devienne un lycan. Elle aurait aimé l’ajouter à son équipe lorsqu’il était humain, mais le dernier siècle avait été plutôt mouvementé pour elle et elle s’était préoccupée d’autres choses. Mais maintenant il est sien. Et il n’a pas idée des projets qu’elle a pour lui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.black-dahlia.purforum.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: The Heart asks pleasure first [pv Jake]   Jeu 29 Oct - 21:59

Une bête… Un animal. Ce que je suis devenu. Mais tout cela n’a plus d’importance, je voudrais être une bête libre. Je ne l’ai jamais été, que ce soit avec mon ancienne maitresse, celle qui avait un jour été ma copine, ou avec Xitaniel. Je ne saurais dire ce qui était pire. Mais avec Xitaniel mes sens étaient parfois coupés, mes sentiments également. Ce que je ressentais pour elle n’avait rien de saint… Je ne saurais même pas l’expliquer moi-même. Mais je suis toujours là, auprès d’elle, peut importe les circonstances. La seule chose qu’elle ne semble pas contrôler de moi ce sont mes paroles, ou peut-être est-ce parce qu’elle ne le veut pas? Je suis un homme calme, mais je n’hésite pas à laisser aller mes mots, parce que j’ai l’impression que c’est encore l’unique partie de mon être qui a le droit de s’exprimer. Pourtant, je ne parviens pas à dire ce que je pense… au fond de moi une parcelle de vérité est bien réprimée. Je sais parfaitement que ce n’est pas par gêne ou timidité. C’est elle. C’est toujours elle.

    Jakellen observait attentivement autour de lui. Il ne savait pas pourquoi il se trouvait ici mais une chose le perturbait, le rendait fébrile et faible, alors que parfois une soudaine poussée d’adrénaline et de faim revenait l’envahir. Être parmi tous ses gens, de faibles humains une veille de pleine lune avait tout d’une petite torture. Xitaniel devait s’en amuser, sentir comment il se sentait en ce moment. Un moment faible et fiévreux, et un autre prêt à bondir pour dévorer quelqu’un. Mais il ne pouvait pas. Il ne pouvait jamais. À moins qu’elle en décide autrement. Il n’était qu’une petite bête tenue avec une laisse imaginaire. Cette qu’elle tenait fermement entre son esprit… Au fond, Jake ne pouvait que l’en remercier. Il ne cédait pas. Il ne savait pas si il aurait cédé sans qu’elle ne le retienne. Il refusait de s’abaisser au niveau de la bête en lui, refoulait sa véritable identité. Il se jugeait toujours comme étant un monstre, rien d’autre.

    Il la fixait presque constamment de son regard perçant. Un bleu clair, bien plus éclatant depuis qu’il est devenu un lycan. Un regard froid, la plupart du temps dépourvu d’émotion. En ressent-t-il réellement de toute façon? Après tout, elles sont toutes gérées par la dame ici présente… Il la regardait comme si il attendait une faille, un moment d’égarement qui permettrait au lien établit entre eux de se briser. Mais ce n’était pas que cela. Est-ce qu’il partirait si elle le laissait faire? Il en doutait. Elle l’effrayait, comme il n’avait jamais eu peur de qui que ce soit. Mais elle l’intriguait, le fascinait, et il en était… Amoureux n’était certainement pas le bon terme, il fallait également dire que le terme exact lui échappait. Ce qu’elle était pour lui, il l’ignorait complètement. Il ne l’aimait pas, il la détestait, mais il ne pourrait pas s’en séparer. Il ne fallait pas chercher à comprendre après tout, lui-même ne savait pas. Il était fort, sa force de lycan lui aurait probablement permit de s’en sortir… Mais elle avait un autre type de force qui battait le physique. Il était impuissant vis-à-vis d’elle.

    -Parle-moi encore de ce que tu faisais autrefois, dans ton ancienne vie.
    « Laquelle… celle où j’étais humain? Ça ne t’intéresse pas… » murmura-t-il d’une voix basse. Rarement plus élevée, il perdait toutefois souvent le contrôle. Mais lorsqu’il était calme il ne parlait pas fort. Là, il était relativement calme. Bien que son cœur battait à toute allure, que ses tempes étaient douloureuses et que la faim lui tiraillait les entrailles.
    « C’est ironique, j’étais un peu comme toi, je me chargeais de maitriser les bêtes sauvages… » dit-t-il, toujours en la fixant, un ton légèrement empreint de sarcasme, sans plus. Dans son ancienne vie, il était éleveur et il faisait en sorte qu’un animal, qu’importe lequel, que ce soit un tigre, un loup ou un lion soit parfaitement docile et à l’écoute de ce que l’on exigeait de lui. Il avait raison, c’était assez ironique, ils avaient échangés les rôles en quelque sorte.

    « Qu’es-tu venue faire ici, outre me pourrir un peu plus l’existence…? » murmura-t-il en son intention. Il ne se gênait pas, les paroles qui lui traversaient l’esprit sortaient tout naturellement. Pourtant, il la respectait, il était à ses ordres et il ne laisserait jamais personne de menaçant l’approcher. De toute façon, à cette simple idée une onde de jalousie l’envahissait instantanément. Et pourtant… Il ne savait pas comment la prendre. C’était un véritable brouhaha dans son esprit. Et elle faisait en sorte de la conserver aussi perdu. Elle y parvenait parfaitement.
Revenir en haut Aller en bas
Lady Xitaniel
Démone de la luxure - I'll teach you about lust
avatar

Messages : 270
Date d'inscription : 01/10/2009
Age : 27

MessageSujet: Re: The Heart asks pleasure first [pv Jake]   Mer 11 Nov - 1:32

« Oh mon cher Jake, que vas-tu donc t’imaginer ? Bien sûr que ta vie m’intéresse. Faut-il que cet animal soit bête pour croire que je l’ai adopté de façon tout à fait désintéressée ? Il y a toujours quelque intention qui se cache derrière le moindre de mes gestes. Je ne perds pas mon temps à m’encombrer d’employés qui ne me seront pas utiles. Je ne perds pas mon temps, tout simplement. C’est une des choses que je déteste le plus, tout au contraire de ma très chère et très ronflante sœur : Itahal. »

Xitaniel jauge sa créature. Jake lui semble relativement apaisé. Les battements de son cœur sont rapides certes, mais réguliers. Un rythme tout à fait normal pour qui se trouve à ses côtés en permanence. Mais elle sait que dans cet environnement, alors qu’il est entouré d’humains insouciants et appétissants, il ne pense qu’à une chose : s’en mettre un sous la dent.

« C’est ironique, j’étais un peu comme toi, je me chargeais de maitriser les bêtes sauvages… »

Xitaniel retient un petit rire sardonique, mi-amusée, mi-dépitée. Ce n’est absolument pas ironique : c’est tout ce qu’il y a de plus planifié. Et d’abord, elle ne maitrise pas des bêtes sauvages. Son domaine s’étend à beaucoup plus que cela.

« Mais tu l’ignores, mon cher, car tu es loin de soupçonner qui je suis. Personne ne le sait. Depuis le temps que je rôde sur terre d’ailleurs, ça m’étonne qu’aucun de nous n’ait jamais été démasqué. Certes, nous avons connu des périodes plus difficiles, où des fanatiques religieux prenaient en chasse à peu près tout ce qui bougeait ou parlait un peu trop – Damah a souvent été brûlé vif, au moyen-âge – et nous avons du être plus discrets. Fort heureusement, des aberrations telles que les clergés et les groupuscules religieux imbéciles n’existent plus aujourd’hui et nous pouvons vaquer en paix à nos occupations démoniaques. »

« Qu’es-tu venue faire ici, outre me pourrir un peu plus l’existence…? »

Elle tourne mon regard vers lui, froide et dure, mais toujours gardant cet air un peu amusé sur le visage. Son index se dresse et le force à relever le menton dans sa direction et elle le gratifie finalement d’un sourire contrit : le sourire d’une mère qui est déçue par son enfant. Son timbre de voix doit aussi se tenir dans cette gamme.

-Voyons, Jake, mon ange … Que de vilaines paroles. Tu crois que je te veux du mal ? Tu crois que je voudrais te faire du tort alors que je t’ai sauvé d’une mort certaine et de mauvais traitements répétés ? Tu voudrais que je te pourrisse l’existence ?

Elle se cambre un peu plus dans sa posture, son index va tracer d’un doux effleurement la courbe de la mâchoire de Jake. Sa voix se fait plus rauque, plus tendre, et ses sourcils se froncent, soucieux.

-Jake … Donne-moi une bonne raison de ne pas avoir confiance en moi.

Elle n’est pas bête. Elle sait très bien qu’il n’aura rien à répondre à cette question. Vu la quantité d’endorphines qui sont sécrétées par son organisme en ce moment, il n’aurait pas la capacité de réfléchir plus de quelques secondes à un sujet sérieux. La démone sourit alors qu’elle profite elle aussi de cette hormone relaxante. Elle s’étonne à chaque fois – et ce même si elle abuse de cette technique depuis des millénaires – que la sensation d’apaisement soit la même qu’après un orgasme foudroyant. Elle regarde Jake tendrement, amusée de ce qu’elle lit dans ses yeux. Elle s’étire lascivement, modifie très légèrement sa position et vient appuyer sa magnifique tête blonde sur l’épaule de la bête hypnotisée. Ainsi, de loin, ils n’auront pas l’air de deux imbéciles sur un banc – elle doute fortement qu’elle puisse avoir l’air imbécile, mais pour Jake c’est une autre paire de manche – mais plutôt d’un couple profitant de la brise automnale.

La démone ferme les yeux et attrape la main de son jouet. Chaude, un peu moite. Elle a déjà constaté que les loups-garous sont souvent plus extrêmement affectés par les stimuli que toutes les autres races. Ce sont des bêtes d’instincts et de pulsions. Un rien peut les pousser à bout de nerfs. Mais elle sait que tant qu’elle est calme, il le sera aussi.

-Dis-moi, Jake...

Toujours, elle appuie sur le prénom.

-Tu ne m’as jamais dit merci de t’avoir tiré des griffes de Taah … Devrais-je attendre encore bien longtemps ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.black-dahlia.purforum.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: The Heart asks pleasure first [pv Jake]   

Revenir en haut Aller en bas
 
The Heart asks pleasure first [pv Jake]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» The Heart Asks Pleasure First [PV: Byakuya & Emiko]
» Grimoire Heart n'a pas besoin d'un cookie à la myrthille ( PV Nookie Minasa )
» Je souffre de bordelisme chronique et de flemingite aigue. [JAKE]
» Jake Aaron Buckley
» The way of the heart.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bloodstained Ground :: La ville :: Campus académique-
Sauter vers: